You are here

Le 112 a reçu moins de fausses alertes en 2016

Lundi 19 juin 2017

Le nombre de fausses alertes et appels mal dirigés au 112 a diminué l'an dernier de 2,4%. Le nombre d'appels d'urgence a par contre augmenté de 4%, ressort-il vendredi du rapport 2016 du SPF Affaires intérieures.

L'an dernier, le 112 a enregistré 2,7 millions d'appels, parmi lesquels 1,1 million étaient de réels appels d'urgence. Selon Jérôme Glorie, directeur-général de la DG Sécurité Civile, la baisse du nombre d'appels inappropriés est entre autres due à une meilleure utilisation des smartphones.

Ensuite, il estime que la campagne menée à cet effet a aussi porté ses fruits. "La mauvaise utilisation, ça peut être quelqu'un qui appelle pour commander une pizza. Mais il y a aussi des gens qui appellent pour savoir qui est le pharmacien de garde dans leur région. Ce genre d'informations est accessible ailleurs, le numéro d'urgence ne doit pas être surchargé par ce genre d'appels", souligne le directeur.

A partir de la semaine prochaine, le 112 sera également accessible via une application. Celle-ci, qui doit encore être présentée par le ministre Jan Jambon, devrait permettre de localiser immédiatement l'origine de l'appel.