You are here

Oeufs contaminés : le gouvernement annonce des mesures "complémentaires de précaution"

Mardi 8 août 2017

Le gouvernement fédéral a annoncé mardi, en réponse à l'extension du scandale sanitaire causé par la découverte de fipronil, une molécule toxique, dans des œufs vendus dans plusieurs pays européens, une série de mesures "complémentaires de précaution", dont le rappel immédiat de tous les œufs douteux et la mise à disposition d'un numéro vert pour permettre à la population de poser des questions.

A la suite de la communication de l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) sur un dépassement du seuil de sécurité européen (de 0,72 mg/kg, ndlr) lors d'une contre-expertise réalisée sur un échantillon d'œufs d'une entreprise bloquée, les ministres de l'Agriculture et de la Santé publique, Denis Ducarme et Maggie De Block, ont demandé, en concertation avec le Premier ministre Charles Michel, et le ministre de la Protection des consommateurs, Kris Peeters, des mesures complémentaires à l'Afsca, ont-ils indiqué dans un communiqué.

Parmi les mesures demandées figurent le "blocage de toutes les exploitations de poules pondeuses" dont les analyses des œufs ont été faites par le même laboratoire contredit par la contre-expertise, un rappel "sur le champ" de tous les œufs des entreprises testées par ce laboratoire, une vérification des résultats de cette contre-expertise, un renforcement du contrôle et du monitoring de l'ensemble de la filière des poules pondeuses et de la reproduction par l'Afsca ainsi que la publication des numéros des lots de tous les œufs concernés par le rappel.

M. Ducarme (MR) et Mme De Block (Open Vld) ont également réclamé le traçage par l'Afsca des œufs de ces entreprises et la mise à disposition d'un numéro vert (ou call center) à l'Afsca où la population pourra poser ses questions.

Selon les deux ministres, sur les six entreprises belges testées par ce laboratoire contredit par la contre-expertise, trois étaient toujours bloquées mardi.

M. Ducarme et Mme De Block entendent par ailleurs organiser une réunion avec les organisations agricoles et les organisations de commerçants "afin de leur fournir toutes les informations utiles".

Des millions d'œufs vendus dans plusieurs pays européens ont été contaminés au fipronil, insecticide dont l'usage sur les animaux destinés à la consommation est pourtant interdit par la législation européenne.

Lire aussi:

Oeufs contaminés : "Pas de danger pour la santé publique", au vu des premiers résultats (Afsca)

Oeufs contaminés : l'ancien commissaire à la dioxine dénonce le gouvernement

Oeufs contaminés : "Nous n'avons jamais tenté de dissimuler quoi que ce soit", se défend le patron de l'Afsca

Oeufs contaminés par un insecticide - Denis Ducarme et Maggie De Block seront entendus mercredi en commission à la Chambre

Oeufs contaminés par un insecticide - Silence de l'Afsca: "La protection du consommateur doit primer" (Denis Ducarme)

Oeufs contaminés : le toxicologue Jan Tytgat rassuré par la communication du gouvernement

> Une opinion? Une réaction? Le débat continue sur @JdS_SK ou sur @MediSphereHebdo