You are here

Honoraires

De Block invite les pédiatres à formuler leurs propositions

F.D. - Vendredi 14 juillet 2017

Mercredi, une rencontre prévue de longue date a eu lieu entre les pédiatres et le Cabinet de la ministre Maggie De Block.

«Tout forfaitaire? A quoi bon alors encore se former ou sortir de son lit la nuit?»

P.S. - Jeudi 8 juin 2017

Le principe de forfaits prospectifs tel qu’introduit maintenant dans les soins standardisés à faible variabilité minera la qualité et l’accessibilité des soins à terme. C’est ce qui se dit dans les cercles de l’ABSyM.

Les anesthésistes perdent leur honoraire pur

P.S./F.D. - Jeudi 1 juin 2017

Dans le système des soins à faible variabilité qui fait l’objet d’un projet de loi qui a été présenté au Comité de l’assurance lundi, les anesthésistes perdent leur honoraire pur. Pourtant, ce sont les seuls pour lesquels le principe est bien bétonné dans la nomenclature (art. 9), analyse Marc Moens, le président de l’ABSyM

Les soins à faible variabilité menacent de déchirer les spécialistes

P.S./F.D. - Jeudi 1 juin 2017

Après que le projet de loi soins à faible variabilité a été présenté au Comité de l’assurance lundi, l’ABSyM s’est exprimé davantage sur celui-ci. Il y voit deux problèmes majeurs: le risque d’une augmentation de la complexité administrative et d’un déchirement des spécialistes quand les suppléments devront être calculés.

Répartition du forfait basse variabilité: la patate chaude pour les conseils médicaux

PS/FD - Jeudi 25 mai 2017

Comme le déplore le Dr Philippe Devos, ce n’est pas l’Etat qui va répartir lui-même le forfait entre les différents acteurs. Cette tâche délicate sera laissée à l’hôpital, et probablement aux conseils médicaux, selon le Dr Marc Moens, président de l’ABSyM.

Réforme du financement hospitalier : le nouveau projet “basse variabilité” est dévoilé

F.D./P.S. - Jeudi 25 mai 2017

Parallèlement à l’élaboration d’un nouveau paysage hospitalier, la ministre Maggie De Block avait annoncé vouloir également réformer le financement hospitalier. Les choses sérieuses commencent. Le premier cluster ‘basse variabilité’ est sur la table. Mais de quoi s’agit-il ? Voici quelques éléments de la note que Le Spécialiste a pu se procurer.

Philippe Devos: «Le projet de loi financement ‘basse variabilité’ est imbuvable»

F.D. - Jeudi 25 mai 2017

Alors que le week-end de l’Ascension s'annonce radieux, certains médecins n’en profiteront sans doute pas pleinement car ils sont très inquiets par rapport au projet de loi sur le nouveau financement cluster 'basse variabilité' qui sera soumis lundi au Comité de l’assurance. Le Dr Philippe Devos, membre du groupe de concertation sur la réforme hospitalière et administrateur de l’ABSyM, se dit indigné.

Davantage de suppléments pour les conventionnés !

F.D. - Mardi 23 mai 2017

Lundi soir, la Commission nationale médico-mutualiste (CNMM) se réunissait. Un des points les plus importants à l’ordre du jour était la présentation de la note de l’Agence intermutualiste (AIM) relative aux suppléments d’honoraires.

De Block ouvre la voie de la réforme du financement

P.S. - Vendredi 5 mai 2017

Vendredi dernier, le Conseil des ministres a approuvé la loi dispositions diverses sur proposition de la ministre Maggie De Block. La ministre pose ainsi les bases de la réforme hospitalière et lève les doutes émis par certains sur sa capacité à passer aux actes.

Accord medico-mut : l'ABSyM revient avec le supplément conventionnel

F.D. - Jeudi 6 avril 2017

Certes, l’ABSyM se dit satisfaite du mini-accord obtenu qui rend un cadre dans lequel il est possible de négocier, mais elle ne désarme pas pour autant contre les mutualités. Jacques de Toeuf annonce qu’il va réintroduire sa proposition de supplément conventionnel.

Un mini-accord médico-mut grâce à une série de garanties

F.D. - Mardi 28 mars 2017

Après le clockstop et le standstill, les syndicats de médecins et les mutuelles se sont mis d’accord hier soir sur un mini-accord médico-mutualiste, qui sera d’application jusqu'à la fin de l’année. Réactions...

L'ABSyM et les médecins belges soutenus par la CSMF

F.D. - Mercredi 18 janvier 2017

En ces moments particulièrement difficiles que connaissent les médecins belges, la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) vient d’annoncer qu’elle soutenait l’ABSyM et les médecins belges dans leur bras de fer avec le gouvernement.

Le CA de l'ABSyM vote pour un détricotage de plein droit de l'accord médico-mutualiste

F.D. - Jeudi 12 janvier 2017

Hier soir, le CA de l’ABSyM a voté en faveur de la demande de résolution de plein droit de l'accord médico-mut pour l'année 2017. Après le Cartel la semaine dernière, l’ABSyM a donc communiqué sa décision aujourd’hui à Jo De Cock, président de la médico-mut, par lettre recommandée. Elle regrette toutefois profondément qu’ADDM se soit désolidarisé du front syndical et annonce ses intentions pour après le 25 janvier.

Convention: AADM tente de calmer le jeu

F.D. - Dimanche 8 janvier 2017

Après que l’ABSyM et le Cartel ont clairement fait savoir leur position par rapport au démantèlement de l’accord médico-mut de plein droit, c’est au tour d’AADM de se positionner. Pour le syndicat médical qui a également soumis la question à ses juristes, «il n’y a qu’une chance très limitée que la loi-programme du 25 décembre donne lieu à la résolution de l’accord 2016-2017».

Le Cartel invoque la résolution de plein droit de l’accord

J.M. - Jeudi 5 janvier 2017

Le GBO, le MoDeS (le groupement de spécialistes francophones qui en est partenaire) et leurs coalisés flamands de l’ASGB ont expédié cet après-midi un recommandé à Jo De Cock. Pour eux, avec la parution de la loi-programme santé au Moniteur - laquelle contient les mesures d’austérité unilatérales édictées par le gouvernement -, l’accord médico-mut en cours «s’auto-détruit» de plein droit.  

L’UGent propose un plan de réforme pour les honoraires médicaux

Vendredi 9 décembre 2016

L’économiste de la santé gantois, Lieven Annemans, propose un plan et une méthode pour réformer les honoraires médicaux. Ce plan entend en finir avec certaines caractéristiques de la façon actuelle dont les médecins sont payés, indique l’université.

Neurologues et neuropédiatres seront enfin revalorisés dès le 1er janvier

F.D. - Jeudi 1 décembre 2016

Dans le Moniteur belge du 30 novembre est publié le projet de revalorisation des honoraires en neuropédiatrie (1,190 millions d’euros) et la revalorisation des honoraires de consultation en neurologie (1,610 millions d’euros), soit au total 2,8 millions d’euros. Ces nouveaux tarifs entreront en vigueur le 1er janvier 2017.

Jean Hermesse veut «en finir avec ce système»

F.D. - Lundi 21 novembre 2016

Dans un entretien exclusif accordé au Soir aujourd’hui, Jean Hermesse, secrétaire général des Mutualités chrétiennes, livre une nouvelle fois une analyse tonitruante par rapport à leur nouveau baromètre des coûts d’hospitalisation. Sa conclusion: «Il faut en finir avec ce système».

TPO peu probable pour les spécialistes…

J.M./P.S./F.D. - Mercredi 2 novembre 2016

La Cour constitutionnelle, saisie de recours en annulation de la loi instituant l’obligation de tiers payant pour les MG, a tranché. Elle déclare la demande recevable, mais estime les arguments des requérants non fondés. De bonne source, l’arrêt aurait toutefois une implication intéressante pour les spécialistes.

Un accord équilibré entre les chirurgiens plasticiens et De Block

F.D. - Jeudi 20 octobre 2016

«La RBSPS (RBSPS - Royal Belgian Society for Plastic Surgery) est satisfaite de l’accord qui a pu être conclu hier soir avec la ministre de la De Block», déclare le Dr Gaetan Willemart, président de la RBSPS au lendemain de l’accord. «Il s’agit d’un accord équilibré, qui d’une part, tient compte de l’intérêt des patientes et d’autre part, procure au chirurgien plasticien des garanties suffisantes pour lui permettre de travailler dans les meilleures conditions possibles.» 

Pages