Cancer du sein des hommes - La ministre Maggie De Block renvoie au Fonds spécial de solidarité

La ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld) reconnait l'existence d'un problème dans le remboursement des médicaments aux hommes atteints de cancer du sein. Etant donné que le groupe cible concerné est de taille réduite (moins de 100 hommes par an), la recherche d'une solution n'est pas évidente, explique la libérale flamande, qui renvoie au fonds spécial de solidarité (FSS).

Ce fonds, qui existe depuis 1990, octroie aux patients souffrant d'une affection très grave une intervention financière pour certaines prestations médicales qui ne sont pas remboursées et qui sont particulièrement coûteuses. D'après la ministre, les hommes atteints de cancer du sein peuvent y avoir recours.

L'Institut pour l'égalité des hommes et des femmes ainsi que d'autres associations ont dénoncé jeudi le fait que les hommes atteints de cette pathologie ne bénéficient pas des mêmes conditions de remboursement des médicaments que les femmes. Le cabinet de la ministre reconnaît bien entendu le droit à des remboursements identiques, mais explique que les choses sont plus compliquées qu'elles ne paraissent.

Moins de 100 hommes sont touchés par an, alors que des centaines de patients sont nécessaires pour réaliser des essais cliniques. Dès lors, la recherche sur l'efficacité de ces traitements est particulièrement coûteuse et l'intérêt réduit pour les fabricants. D'après la ministre, une solution pourrait être trouvée grâce à une meilleure collaboration internationale dans ce domaine, notamment afin de disposer de suffisamment de cas pour mener des études cliniques.

 

Lire aussi:
 > «Les hommes atteints du cancer du sein doivent être remboursés comme les femmes»

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.