L'infection par le pathogène gammaherpèsvirus peut protéger contre l'asthme allergique

Des chercheurs des universités de Liège (ULg) et de Gand (UGent) ont réussi à démontrer qu'une infection virale par le pathogène gammaherpèsvirus induit une adaptation du système immunitaire permettant de contrôler à long terme les réponses allergiques, selon l'étude publiée lundi dans la revue Nature Immunology. L'étude souligne aussi l'importance des infections, notamment virales, rencontrées dès le plus jeune âge pour "éduquer" le système immunitaire tout au long de la vie.

Les chercheurs de l'ULg et de l'UGent ont mis, pour la première fois, en évidence que l'infection de souris de laboratoire par un gammaherpèsvirus, l'herpèsvirus murin 4 ou MuHV-4, protégeait les rongeurs du développement d'asthme allergique.

Par ailleurs, cette étude souligne le caractère déterminant des infections ou des stimulations antigéniques dès le jeune âge pour l'orientation ultérieure des réponses immunitaires, en accord avec l'hypothèse de l'hygiène, selon laquelle l'augmentation des allergies dans nos pays résulterait de la réduction des infections durant l'enfance. "Cette étude est la première à mettre en évidence le rôle crucial que peuvent jouer certaines infections virales pour contrôler à long terme le développement de réponses allergiques", est-il pointé dans le communiqué de l'université de Liège.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.