La justice invalide une réforme de Trump limitant l'accès à la contraception

Le gouvernement de Donald Trump a essuyé un nouveau revers judiciaire lundi quand une juge fédérale a bloqué une disposition visant à limiter l'accès à la contraception des Américaines.

L'administration du président républicain avait décidé en 2017 de revenir sur une mesure phare de la loi sur l'assurance maladie de son prédécesseur démocrate Barack Obama, qui oblige les employeurs à couvrir dans leurs mutuelles les moyens de contraception de leurs employées.

Le gouvernement Trump souhaitait autoriser les employeurs à refuser de payer pour ce volet pour des motifs «religieux ou éthiques».

Ce changement de pied avait été invalidé par la justice et l'administration avait présenté en novembre une version légèrement amendée de sa réforme.

Une juge fédérale de Pennsylvanie, Wendy Beetlestone l'a bloquée lundi à titre temporaire, en attendant un examen de fond du dossier.

Elle a souligné que la nouvelle règle priverait plus de 70.000 femmes de couverture pour leurs moyens contraceptifs. 

Comme elles risquent de se tourner vers leur Etat, cela imposera une charge financière trop lourde pour leurs finances, a-t-elle estimé.

Le président Trump a été élu avec le soutien des évangélistes chrétiens, très opposés à cette disposition de «l'Obamacare». Il leur a aussi promis de nommer à la Cour suprême uniquement des juges conservateurs.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.