Extension de la vaccination contre les papillomavirus - Le Parlement de la Fédération prévoit une série d'auditions

La majorité PS-cdH en Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé lundi d'organiser en septembre prochain l'audition d'une série d'experts après la proposition de résolution déposée par l'opposition MR réclamant le renforcement de la vaccination des pré-adolescents contre le papillomavirus humains (HPV).

S'appuyant sur les recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et du Conseil supérieur de la santé, le projet de résolution MR demande au gouvernement de la Fédération d'utiliser dorénavant le nouveau vaccin efficace contre neuf souches de la maladie, et d'élargir ces vaccinations à tous les enfants dès l'âge de neuf a ns, filles comme garçons.

A l'heure actuelle en Fédération, la vaccination contre le HPV est proposée aux seules filles de 13 à 14 ans si leurs parents le demandent. La proposition du MR, rédigée par Jacques Brotchi, propose d'inverser les choses: tous les enfants seraient vaccinés, sauf si leurs parents s'y opposent.

Cette proposition vise à résorber le retard important pris par la Fédération vis-à-vis de la Flandre. Le taux de vaccination contre le HPV est en effet aujourd'hui de 83,5% au nord du pays, contre 36% à peine au sud.

Le HPV est un virus dont il existe une centaine de types, dont certains peuvent entrainer des infections (des verrues notamment) au niveau des organes génitaux, de l'anus ou de la gorge. Ces infections peuvent évoluer en cancer (col de l'utérus, vulve, vagin, verge, anus, bouche-pharynx).

La transmission du virus survient lors de relations sexuelles ou lors des caresses intimes. Pour être plus efficace, il importe que cette vaccination ait lieu avant le premier rapport sexuel.

Vu les avis de l'OMS et du CSS, ainsi que le fait que 23 pays ont déjà décidé d'élargir la vaccination aux hommes, le MR aurait aimé faire approuver sa résolution ce lundi déjà en commission du Parlement.

Mais la majorité PS-cdH a demandé d'entendre préalablement en commission une série d'experts, et d'attendre également la publication en octobre prochain d'un rapport du centre fédéral d'expertise KCE sur le sujet avant d'approuver le texte du MR.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.