Quelque 205.000 Belges ne savent pas répondre à leurs besoins en soins de santé pour des raisons financières

L'accès à des services de garde d'enfants, d'enseignement et de soins de santé n'est pas encore abordable pour tous les Belges alors qu'il est considéré comme un droit fondamental, indique lundi la Direction générale Statistique du SPF Economie à la veille de la journée mondiale du refus de la misère. Pour de nombreuses personnes, ces services de base restent difficilement accessibles pour des raisons financières.

Selon l'enquête de la Direction générale Statistique sur les revenus et les conditions de vie, 6% des Belges qui vivent dans un ménage comprenant des enfants jusqu'à 12 ans (environ 106.000 sur 3,7 millions) éprouvent des difficultés à supporter le s coûts de garde.

Quelque 205.000 Belges de 16 ans et plus ne savent par ailleurs pas répondre à leurs besoins en soins de santé pour des raisons financières, poursuit l'étude. Les frais médicaux constituent d'ailleurs une "lourde charge" économique pour 14% des personnes dont le ménage a recours aux soins de santé.

Ce manque de ressources financières a également des conséquences sur l'accès à l'enseignement formel (primaire, secondaire et supérieur): 16% des personnes qui vivent dans un ménage où de tels frais sont nécessaires éprouvent des difficultés à supporter ces coûts.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.