"Il ne faut pas choisir entre le dépistage de la Trisomie 21 et celui de la pré-éclampsie" (Marc Moens)

Le Prof. Jani est une excellent gynécologue avec une réputation brillante dans le domaine de l’étude parue dans le NEJM le 28 juin dernier concernant: “Aspirin versus Placebo in Pregnancies at High Risk for Preterm Preeclampsia”.  Cela dit, pour ce qui est de l’utilisation de la nomenclature telle qu’elle est en vigueur aujourd’hui, il peut encore parfaire ses connaissances.

Il parle du dosage du Pregnancy associated plasma protein-A (PAPP-A) et du Placental growth factor (PLGF). Aujourd’hui, le Placental growth factor n’est pas (encore) remboursé par l’Inami. Et comme il l’indique lui-même, cette analyse est assez rarement demandée.

Le dosage du PAPP-A n’est pas une disposition distincte dans la nomenclature. Le PAPP-A intervient seulement comme une partie de la définition du dépistage de Down dans le premier trimestre. Le PAPP-A ne peut donc pas être demandé en tant que tel dans la nomenclature. Il est donc alors, malheureusement, et tout comme c’est aussi le cas pour le dosage du PLGF, à charge de la patiente. Quant au NIPT, il était jusque début 2017 facturé 290 euros à la patiente. Le PAPP-A et le PLGF ensemble coûteront +/- un quart de ce montant à la patiente.

Cela dit, l’article paru dans le NEJM peut être un élément pour argumenter la demande du remboursement du PAPP-A distinctement et du PLGF auprès de l’Inami.

Il ne faut donc pas choisir entre le dépistage de la Trisomie 21 et celui de la pré-éclampsie. Pour le dépistage de la pré-éclampsie, la patiente paie déjà pour l’instant le PLGF de sa poche. En raison de l’interdiction de cumul avec le NIPT, elle devra payer en plus le PAPP-A si son gynécologue traitant croit en la valeur de ces tests dans le contexte du dépistage e la pré-éclampsie. Si cette étude convainc les gynécologues, un budget supplémentaire en biologie clinique sera nécessaire pour réaliser ces tests de dépistage.

Dr Marc Moens, président de l’ABSyM

Président du groupe de travail biologie clinique du Conseil technique médical de l’Inami

Lire aussi : Incompréhensible: devoir choisir entre le dépistage de la Trisomie 21 et celui de la pré-éclampsie

Une opinion? Une réaction? Le débat continue sur @JdS_SK ou sur @MediSphereHebdo 

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.