La N-VA veut sanctionner davantage les mutualités qui gaspillent de l'argent

La N-VA propose de sanctionner davantage les mutualités qui gaspillent de l'argent des contribuables en ne réclamant pas les allocations indûment versées, rapporte L'Echo mardi.

L'an dernier, les mutuelles ont dû réclamer 159 millions d'euros d'indemnités de maladie indûment versées. Elles sont encouragées à récupérer ces montants par un système de bonus accordé par l'Institut national d'assurance-maladie invalidité, mais elles sont aussi sanctionnées si elles ne font pas suffisamment d'efforts pour rectifier leurs erreurs. Les mutuelles s'exposent à des amendes de 50 à 1.250 euros si elles commettent une erreur ou dissimulent des informations au service de contrôle de l'Inami.

Or ces amendes sont une «plaisanterie» aux yeux de la parlementaire N-VA Valerie Van Peel. «Une amende de 125 euros ne les encourage pas vraiment à agir de manière plus responsable avec les deniers publics», déplore-t-elle. Elle estime que les amendes devraient être plus élevées et indexées. «Cela permettra d'établir une proportionnalité entre l'amende et la perte pour notre Sécurité sociale lorsque les mutuelles ne font pas leur travail.»

La députée a l'intention d'introduire un projet de loi après les vacances pour responsabiliser davantage les mutuelles. Le projet prévoit que si les mutuelles réclament trop tard le trop-perçu, elles soient redevables non pas d'une partie, mais de la totalité de la somme.

> Lire aussi : Plus de sanctions pour les mutualités: Solidaris pointe une méconnaissance du dossier

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.