Les Mutualités libres donnent la parole aux pédiatres

Ce jeudi 24 mai, les Mutualités libres mettront en avant les enfants et leurs praticiens lors d’un débat avec les pédiatres, en collaboration avec Le Spécialiste et Medi-Sphère.

Comme l’explique le Dr Dominique DeTemmerman, pédiatre et médecin expert aux MLOZ, ce débat s’inscrit parfaitement dans la dynamique du thème que la mutualité a choisi pour l’année 2018 : grandir en bonne santé. Il entend aussi apporter des pistes pour une discussion autour des inquiétudes des pédiatres par rapport à la réforme qui se dessine.

« Nous sommes absolument convaincus que l’enfance et l’adolescence sont des enjeux prioritaires en santé publique. On entend régulièrement des inquiétudes autour de l’adolescence. Nous pensons que les pédiatres sont un des meilleurs défenseurs de la cause de l’enfant parce qu’ils le voient dans son ensemble, dans son développement et sa progression », souligne le Dr De Temmerman.

En outre, les enfants représentent l’avenir de notre société. Or, entre les paroles et les actes, il y a parfois un décalage. « Nous avons donc souhaité donner la parole aux pédiatres pour mettre en avant l’évolution de leur profession – car c’est une profession qui s’est extraordinairement transformée au cours des dernières années et que de nombreux défis sont apparus suite à cette évolution. Régulièrement, les pédiatres interpellent les différents stakeholders à ce sujet. Cela nous a ainsi semblé pertinent d’essayer de donner un coup de projecteur sur leur profession et de leur donner l’opportunité d’expliquer et d’exprimer leurs questionnements et leurs problèmes », commente Dominique De Temmerman.

Lors de ce débat que la mutualité espère le plus interactif possible, les organisateurs espèrent que des pistes de solutions créatives de dégagent, en créant des conditions favorables au débat.

Différentes sensibilités représentées

Comme le détaille l’organisatrice du symposium, le panel représente différentes sensibilités :  «  Nous aurons le plaisir d’accueillir notamment le Pr Georges Casimir, nouveau président de l’Académie belge de pédiatrie, laquelle doit normalement fédérer toutes les sensibilités pédiatriques, le Dr Michel Pletincx, président de l’Association professionnelle belge des pédiatres, très actif au niveau politique soins de santé, et le Dr Ann De Guchtenaere, présidente de la Vlaamse Vereniging voor Kindergeneeskunde, qui pourra nous donner une bonne idée des préoccupations des pédiatres dans le Nord du pays ».

Bien sûr, avec ce symposium, les MLOZ touchent les pédiatres, mais aussi d’autres acteurs à différents niveaux de la chaîne des soins autour de l’enfant, à savoir les médecins généralistes, les travailleurs de l’ONE, …

Des projets de réforme à la qualité de vie

Les thèmes abordés seront donc très divers puisqu’ils iront de la prévention au curatif en balayant les différentes lignes de soins. Les différents points de mécontentement et d’inquiétude vis-à-vis des projets de réforme sur la table que les pédiatres avaient soulevés à l’été dernier notamment seront bien sûr aussi abordés. « Selon moi, leurs inquiétudes mettent en avant certaines fragilités du système. Il s’agit notamment de la question de l’accessibilité aux soins et des prestations les plus pénibles en termes d’horaires. Nous avons bien sûr des pistes à proposer, mais ce sont eux qui feront le débat ! »

D’autres thèmes très actuels que les Mutualités libres entendent aussi aborder sont la féminisation de la profession, l’équilibre vie professionnelle/vie privée, ou encore la pénurie de pédiatres particulièrement criante à certains endroits.

« Nous nous voulons fédérateurs dans les discussions, mais nous nous voulons aussi les représentants de nos affiliés, et de façon plus large, de tous les parents et de tous les enfants. Selon moi, il faut le bon pédiatre au bon moment au bon endroit pour la bonne situation », conclut le Dr De Temmerman.

Plus d'infos sur https://www.lespecialiste.be/fr/agenda/la-parole-aux-pediatres.html

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.