Quels conflits d’intérêts potentiels se cachent derrière les réseaux ?

La gouvernance sera sans aucun doute un des défis essentiels des réseaux hospitaliers. Pour le Pr Lutgart Van den Berghe (directeur exécutif de Guberna*), si les réseaux devraient permettre de remplacer la hiérarchie par la confiance, ces réseaux entraîneront selon elle fatalement de nombreux conflits d’intérêts potentiels.

« La gouvernance n’est pas un but en soi, mais un moyen pour atteindre ce but. Cela revient à déterminer des structures claires au sein d’un réseau. En outre, il convient aussi de définir et de communiquer de manière transparente les différentes compétences et responsabilités. Il en va de même pour la façon dont les responsabilités sont établies. Un règlement interne ou une charte de gouvernance d’entreprise peut délimiter les compétences et les responsabilités au niveau de l’hôpital individuel d’une part et du réseau d’autre part », a déclaré récemment le Pr Van den Berghe lors d’une réunion à laquelle participaient différents gestionnaires hospitaliers.

La confiance en lieu et place de la hiérarchie

Pour cette CEO, dans la gouvernance des réseaux, l’élément ‘hiérarchie’ disparaît presque totalement. « Par contre, il est important de construire une base de confiance pour pouvoir arriver progressivement à un modèle de consensus. Dans la façon dont les réseaux hospitaliers doivent être élaborés, la confiance dans les organes de gouvernance au niveau du réseau sera primordiale. La confiance, le dévouement et la légitimité seront sans aucun doute des facteurs décisifs pour un réseau efficace », ajoute-t-elle.

Par ailleurs, élaborer une stratégie de réseau signifie aussi poser des choix difficiles et aligner des visions et des intérêts différents. Et de citer quelques exemples :
- Quelles tâches de soins spécialisés seront réalisées à quel endroit dans le réseau ?
- Selon le réseau, quel est son plus grand atout ?

Et des conflits d’intérêts potentiels

Enfin, le Pr Van den Berghe ne cache pas que derrière le réseau hospitalier se cachent de nombreux conflits d’intérêts potentiels. Que ce soit ceux entre les hôpitaux entre eux ou encore entre le réseau et un des hôpitaux :

  • Il ne sera pas évident de résoudre de tels conflits au sein du conseil d’administration du réseau parce que tous les hôpitaux y seront représentés. Ainsi, il se peut que le conseil d’administration du réseau se transforme en une sorte de parlement au lieu d’un collège de pairs qui arrive à des décisions mûrement réfléchies via le consensus.
  • La loi prévoit un seul administrateur indépendant. Il est fort probable que cet administrateur ne pourra pas offrir suffisamment de contre-poids lorsqu’il sera question de conflit d’intérêts. Dès lors, lorsqu’il s’agira de constituer le conseil d’administration, il sera important de s’y attarder.  

* l’Institut belge des Administrateurs qui a pour objet l’information, la formation et la promotion de la bonne gouvernance dans toutes ses dimensions et pour tous secteurs d’activités

 

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.