Solidaris attaque Magie De Block devant le Conseil d'Etat

Les Mutualités socialistes attaquent au Conseil d'État un arrêté royal de la ministre Maggie De Block qui réduit la dotation pour certains affiliés fragilisés, rapporte l'Echo, jeudi. L'objectif de la ministre est d'encourager la réinsertion socio-professonnelle. Pour Solidaris, on pousse les mutuelles à sélectionner les bons risques.

Le montant global de l'enveloppe attribuée pour l'ensemble des mutuelles s'élève à 1,15 milliard d'euros (chiffre 2013), explique le quotidien. Ce montant est réparti en fonction du nombre d'affiliés et tient compte de facteurs liés à la charge de travail accrue pour certaines catégories d'affiliés.

Or la ministre a décidé de revoir les critères retenus pour la répartition de l'enveloppe de frais d'administration. Les invalides (malades de longue durée), chômeurs et les veuves ne seront plus surpondérés.

Comme Solidaris assure proportionnellement plus de malades de longue durée, la mutuelle s'estime lésée.

La mesure "risque d'inciter les mutualités à prendre des mesures défavorables aux travailleurs malades en les poussant à un retour à l'emploi trop précoce et dans de mauvaises conditions", dénonce Jean-Pascal Labille, secrétaire général de Solidaris.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Daniel LEFEBVRE

    10 février 2019

    Comme d'habitude depuis 40 ans, et ça continue la démagogie!