Même malades, les indépendants ont du mal à lever le pied (Acerta)

Deux travailleurs indépendants à titre principal sur trois continuent à travailler, même s'ils sont malades, selon une enquête réalisée par le fournisseur de services en ressources humaines Acerta auprès de 2.561 indépendants.

Seule la grippe semble arrêter les indépendants: 50% des sondés affirment suspendre leur activité s'ils sont atteints du virus.

Pourquoi ces travailleurs ne lèvent-ils pas le pied? Pour 59,3% d'entre eux, arrêter de travailler équivaut à une perte de revenu. Les délais convenus avec des clients ou des fournisseurs les maintiennent également au travail (55,5%), tandis que 14,9% affirment vouloir se tenir à leurs horaires d'ouverture.

Acerta note que 7% des indépendants ne bénéficient pas d'une assurance complémentaire en cas de maladie de longue durée.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.