Wallonie: des «champions» de la santé numérique pour booster le secteur

Plateforme virtuelle et physique, Digital Wallonia incarne la volonté de la Wallonie de relever les défis de la transformation numérique. Et l’e-santé n’est pas absente de leurs objectifs.

Pour le ministre de l’Economie, Pierre-Yves Jeholet, le numérique est une priorité stratégique pour le redéploiement de l’économie wallonne. Plateforme virtuelle et physique, Digital Wallonia incarne la volonté de la Wallonie de relever les défis de la transformation numérique. Cette volonté est de doper l’offre wallonne en matière d’e-santé sur la base des initiatives lancées par le Fédéral et de garantir l’exportation du savoir-faire wallon en la matière. «Nous avons la volonté de développer l'aspect santé parmi les grands thèmes de Digital Wallonia. C'est une priorité territoriale. Nous tenons à développer l’écosystème autour du domaine de la santé avec des opérateurs forts comme GSK… On travaille évidemment avec Biowin et les autres acteurs du secteur», explique André Blavier, Expert Senior & Manager de l'Agence du Numérique.

Au travers du plan national «eHealth 2013-2018», articulé autour de 20 actions, au niveau régional, la volonté est d’établir une vision dont les objectifs stratégiques structurants seront la promotion du Réseau Santé Wallon (RSW), l’accessibilité des soins pour tous et l’accès des patients à leurs données en ligne. La semaine passée, un nouveau réseau a été mis en place: le réseau des Digital Wallonia Champions. L’objectif est de l’élargir et l’enrichir progressivement grâce à des personnes motivées à l’idée de soutenir le développement numérique de la Wallonie.

Dans le domaine de la santé, plusieurs noms connus reviennent: Jean-Pol Detiffe d'OncoDNA qui mise depuis le début sur le Numérique pour optimiser son offre (plateformes web OncoSHARE et OncoKDM), Jérôme Gobbesso l’un des co-fondateurs de Newpharma.be (il a développé la première pharmacie en ligne de Belgique qui vient d'être revendu à Colruyt), Damien Hubaux, directeur du CETIC, centre de recherche appliquée qui apporte un soutien technologique aux entreprises numériques,  le Patient Numérique , une Communauté réunissant les hôpitaux belges leaders en IT médicale créé et animé par Thierry Vermeeren ou encore Sébastien Jodogne avec Osimis et Orthanc, un serveur DICOM libre pour l'imagerie médicale .

«Nous travaillons sur de nombreux aspects de l'e-santé et évidemment nous devons faire face rapidement à de nombreuses questions, notamment sur la sécurisation des données et la perception très spécifique de la santé sur certains projets. Nous avons aussi une réflexion plus globale. Nous ne menons pas des projets qui sont déjà réalisés par le privé. On s'oriente vers d'autres pour élargir l'offre», ajoute André Blavier.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.