Les gynécologues obtiennent leur tarif d’urgence

Enfin, nous y sommes ! Le tarif d’urgence pour les gynécologues qui avait si souvent été annoncé est un fait ! L’arrêté royal paraîtra le mois prochain au Moniteur belge. 

Pour reprendre l’historique du dossier : le Comité de l’assurance avait déjà approuvé le tarif ‘urgence pour les accouchements en avril 2017, après un accord en médico-mut. Et la demande des gynécologues d’introduire ce tarif d’urgence remonte même à quelques décennies !

Toutefois, le commissaire du gouvernement de l’époque, Bert Winnen, insistait fortement sur le fait qu’en échange, il fallait que les gynécos fassent un effort pour réduire le pourcentage trop élevé de césariennes. Mi-octobre de l’année dernière, force était de constater que le dossier était toujours enlisé. Mais cela ne tenait apparemment pas à Maggie De Block. Johan Van Wiemeersch, le représentant de la VVOG (l’association des gynécologues flamands) se montrait alors encore optimiste.

Et voilà, on y est enfin. Diverses sources nous confirment que l’AR a été signé. Il devrait paraître au Moniteur dans le courant du mois d’avril pour entrer en vigueur en juin (le premier jour du deuxième mois qui suit sa publication au Moniteur). Une étape importante pour les gynécologues !

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.