«Former les médecins à la rédaction des dossiers médicaux» (Pr J.J. Rombouts)

«A terme, le patient devra savoir lire tous les documents médicaux le concernant. Ce n’est toutefois pas possible aujourd’hui», précise le Pr J.J. Rombouts, vice-président de l’Ordre des médecins. 

Au cours des derniers mois, l’Ordre des médecins a rendu deux avis importants sur la relation du médecin et des données santé. Le dernier en juillet 2017 a été discuté – voire a semblé discutable pour certains – face à l’évolution du métier. Cet avis rappelle que le «conseil national plaide en faveur d'un plan d'action visant à la mise à disposition permanente des données de santé en vue de la dispensation de soins de qualité et de l'amélioration de la relation du patient avec le médecin». Le Pr Rombouts, vice-président de l’Ordre des médecins est conscient du débat: «Mon opinion personnelle est très nuancée sur cette question. J’avoue que l’Ordre a peut-être été un peu loin. D’autant qu’il y a des difficultés de terrain pour certains types de médecins possédant des numéros Inami précis.»

A titre personnel, il est conscient des évolutions de la société, de la médecine et des demandes des patients avec les sumehrs notamment: «Je pense que tout évolue vers un système où il y aura plus d’échanges électroniques possibles. Cela ne peut se faire qu’avec l’avis du patient et que ce dernier doit pouvoir tout lire à propos de son dossier.» Ce n’est toutefois pas le cas aujourd’hui. «Je l’ai testé à titre personnel sur Abrumet et je n’ai pas eu accès à tous les documents me concernant.»

A terme donc, le patient devra savoir lire tous les documents médicaux le concernant. «Ce n’est toutefois pas possible aujourd’hui parce que les rapports des médecins ne sont pas adaptés pour être communiqués en temps réel. Dans les mois et les années qui viennent le médecin va s’habituer à écrire des dossiers médicaux qui seront un peu plus immédiatement lisibles par le patient où les notes personnelles et certains états d’âmes n’auront plus leur place comme on peut encore les voir aujourd’hui dans certains dossiers médicaux.» Avec l’évolution du monde de la santé, «on prend la direction de la rédaction d’un dossier médical objectif et clair». Mais avant toute chose, à titre personnel, pour le Pr Rombouts il faut prendre les choses dans l’ordre: «Aujourd’hui, il y a un problème de rationalisation et de formation des médecins. Trois mots sont importants pour l’avenir: éducation, homogénéisation et rationalisation.» L’évolution est en marche et tous les médecins y participeront.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.