Prévenir et traiter la démence avec la réalité virtuelle

La démence est un marché que les start-up dans le domaine de la santé s’arrachent. Son potentiel serait, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, de plus de 50 millions de personnes dans le monde. La start-up VRTU (Virtual Reminiscence Therapy) l’a bien compris. Elle a investi dans un dispositif de réalité virtuelle pour aider le patient. Concrètement, elle entend prévenir et traiter la démence par la thérapie de la réminiscence et aussi traiter les symptômes de la sénilité. Pour rappel, la thérapie par réminiscence consiste à stimuler le souvenir pour améliorer le bien-être psychologique des patients et prévenir le développement de la maladie. Les objectifs sont notamment d’améliorer l’estime de soi du patient et stimuler les capacités de socialisation résiduelles. Lors d’études menées sur l’application de cette thérapie sur des patients, il a été montré que différents médias pouvaient être utilisés pour faciliter la récupération des souvenirs personnels : photographies, musiques, chansons anciennes, enregistrements familiaux…La start-Up VRTU s’en est inspiré pour développer son projet d’application virtuelle qui plonge le patient dans un voyage dans le temps.

« Grâce à un casque de réalité virtuelle, l’utilisateur visionne des scénarios « d’époque » qui lui permettent de stimuler sa mémoire » explique le Cofondateur de VRTU Christopher Larson. L'application fonctionne sur un smartphone, qui peut ensuite être mis dans n'importe quel casque de réalité virtuelle mobile comme par exemple Google Daydream. Une vaste gamme d'expériences à choisir permet alors de l’adapter à chaque patient, avec une liste de lecture personnalisée.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.