Des initiatives nouvelles en 2019? Peu probable…

La saison des grandes manœuvres budgétaires s’est ouverte. Elle aura pour point d’orgue la soumission du budget santé 2019 au Conseil général, le 3ème lundi d’octobre. Quelles perspectives pour les médecins?

«Il y a un déficit global de 500 millions», rapporte le Dr Bauval, «essentiellement imputable au secteur du médicament. Le gouvernement va, par divers investissements et mesures techniques, l’absorber. Les autres secteurs sont, quasi tous, à l’équilibre. Le budget des honoraires médicaux est même en peu en-dessous des prévisions. L’Inami a observé que la consommation de soins avait globalement diminué.»

Etre resté dans les clous va-t-il valoir au corps médical, l’an prochain, la concrétisation d’initiatives nouvelles? «Non, car il y a peu de marge, au final. Juste la norme de croissance (1,5%) et l’index (1,45%). Il ne faut pas s’attendre à de nouvelles mesures, sauf s’il y a des arbitrages au sein du secteur pour réaffecter des moyens

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.