Numéros Inami - Une conférence interministérielle extraordinaire le 11 février

Une conférence interministérielle extraordinaire de la santé se réunira le 11 février, en présence du président de la commission de planification de l'offre médicale de l'INAMI, afin de trouver une solution dans le problème du contingentement des futurs médecins, a indiqué la ministre de la Santé, Maggie De Block, à la Chambre.

La ministre fédérale des Affaires sociales et de la Santé Maggie De Block a fait savoir qu'elle ne libérerait plus de numéros INAMI surnuméraires pour les étudiants candidats médecins francophones en l'absence de "filtre efficace" limitant le nombre d'entrées dans les universités francophones.

La conférence interministérielle de la Santé publique s'est réunie lundi mais le cabinet du ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt a annoncé qu'il bloquerait le projet de protocole fixant le nombre de numéros pour 2025, concernant les étudiants qui entameront leur cursus en septembre.

La ministre fédérale souhaite trouver une solution afin que l'accord conclu sous cette législature pour régler le problème des numéros INAMI du côté francophone soit respecté.

Le débat a donné lieu aux traditionnelles passes d'armes. Véronique Caprasse (DéFI) a rappelé les problèmes de pénurie de médecins qui se posaient en Wallonie et à Bruxelles. La N-VA a appelé au strict respect de l'accord et dénoncé la "mauvaise gestion francophone" sur fond de menace de scission des soins de santé.

Lire aussi :

Numéros Inami - "Maggie De Block sort enfin de ses dogmes pour voir la réalité" (Greoli)

Etudes de médecine - "Pas question de laisser les 1.100 étudiants actuels sans numéro Inami" (Alda Greoli)

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Jacques DE TOEUF

    01 février 2019

    Mme Caprasse reçoit l'Oscar (ou plutôt le Manneken P... d'or) de la désinformation pour Bruxelles. Avec 1600 MG/1,1 M habitants, et une densité de spécialistes sans pareille dans le pays vu le nombre de lits hospitaliers et universitaires et le grand nombre de policliniques et cabinets spécialisés de ville, on cherchera en vain la pénurie. Les chiffres de l'observatoire bruxellois montrent seulement une densité MG jugée un peu insuffisante dans certains quartiers de la ville -insuffisante par rapport à quels besoins, personne ne sait. Restons objectifs, le débat qui s'annonce en sera bénéficiaire, les qualités de Mme Caprasse y contribuant à une discussion de qualité.