En 2018, il y a eu 12.550 nouvelles déclarations anticipées d'euthanasie

Les communes belges ont enregistré en 2018 12.550 nouvelles déclarations anticipées d'euthanasie. Ce chiffre est stable puisqu'on en avait fait 12.351 et 12.426 les deux années précédentes, ressort-il des données fournies par le SPF Santé publique. Le nombre de déclarations revues, confirmées et retirées est par contre en forte hausse.

Depuis septembre 2008, la loi permet à une personne de faire enregistrer une déclaration anticipée de demande d'euthanasie dans l'hypothèse où elle serait incapable d'exprimer sa demande car inconsciente de manière irréversible.

Par ailleurs, l'an dernier, 3.495 personnes ont revu leur demande, par exemple, pour y mentionner une autre personne de confiance. Ce chiffre est en progression sensible par rapport aux années précédentes (2.851 en 2017 et 2.540 en 2016). Le nombre de confirmations -obligatoire tous les 5 ans-, 7.372 en 2018, est lui aussi en forte augmentation (5.313 en 2017 et 4.713 en 2016), tout comme celui des retraits (72 en 2018, 38 en 2017 et 60 en 2016).

Le nombre total de dossiers s'élève à 23.489, approchant celui, record, atteint en 2014 (24.360 dossiers).

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.