Des voyages d’exploration extrêmes à bord d’un navire d’expédition cinq étoiles

Ours polaires, pingouins, morses et baleines, glaciers et icebergs tabulaires... Voilà les ingrédients caractéristiques d’une croisière d’expédition réussie. Et ce genre de croisières est actuellement le nec plus ultra dans le secteur des voyages de luxe. On peut d’ailleurs affirmer que 2022 sera une année exceptionnelle, non seulement parce que les voyages seront à nouveau autorisés, mais surtout parce que de fabuleux nouveaux navires d’expédition vont être lancés. Le navire le plus sophistiqué est celui de la compagnie de croisières de luxe Seabourn, qui dévoilera en avril son tout nouveau bateau d’expédition cinq étoiles, le «Seabourn Venture».

Les navires d’expédition constituent une catégorie à part dans l’univers des croisières, car ils sont généralement construits spécialement pour les régions polaires. La coque du navire est particulièrement solide afin de pouvoir naviguer en toute sécurité dans les zones où flottent de nombreux morceaux de glace à la dérive. L’acier est très épais, les membrures sont ultra solides et les hélices sont adaptées à d’éventuelles banquises. Leur but n’est pas de casser la glace comme un brise-glace. Mais c’est une question de sécurité.

Sur le plan technique, un navire d’expédition doit respecter des normes internationales, comme l’obligation de naviguer avec un carburant de qualité. La gestion des déchets relève également de la haute technologie, tout comme la manière dont les réserves alimentaires sont conservées. Au pôle Sud, on ne trouve pas de magasin où acheter des légumes frais. Un navire comme le Seabourn Venture peut naviguer pendant un mois sans ravitaillement et l’eau potable est générée à bord.

Le navire d’expédition a pour but d’emmener ses passagers vers les destinations les plus extrêmes, qui ne sont desservies par aucun port. C’est pourquoi les Zodiacs sont indispensables. Zodiac est une marque de canots pneumatiques extrêmement solides qui permettent aux passagers de se rendre à terre en toute sécurité, même dans les régions polaires. Ils sont aussi un outil incontournable pour admirer de très près la faune et la flore. Ceux qui débarquent pour la première fois sur une plage en mode «commando» ont un peu le sentiment d’être des explorateurs.

Seabourn Venture
Chez Seabourn, l’aventure s’accompagne immanquablement d’une dose de luxe. Le Seabourn Venture est un navire d’expédition pur-sang, tout en étant un navire-boutique ultra-luxueux. Le luxe se retrouve dans le design impressionnant, le service exceptionnel, le nombre de membres d’équipage (132 suites, et pratiquement autant d’employés de bord), les suites design spacieuses, les quatre restaurants, les installations de wellness, et bien plus encore. Sans oublier le petit plus supplémentaire: Seabourn est un produit ultra all-inclusive. Ce qui n’est pas négligeable.

Tout au long de sa riche histoire, Seabourn a réussi à donner au luxe sa propre définition. Ici, le luxe s’exprime bien sûr à travers le meilleur hébergement, la meilleure gastronomie, etc. Mais il s’affiche en premier lieu avec l’équipage. Faire preuve de cordialité, veiller à ce que les clients se sentent comme chez eux, assurer un service de haute qualité avec naturel et décontraction,... des éléments que vous trouverez rarement ailleurs. On comprend mieux pourquoi les clients de Seabourn sont toujours enchantés de revenir.

Le Seabourn Venture a été conçu de manière à faire vivre à ses passagers la plus grande immersion possible dans leur destination.

Les architectes ont réfléchi à une conception optimale du navire pour que vous puissiez, à bord, profiter au maximum des splendides paysages. Les fenêtres sont immenses, que ce soit dans le salon d’observation et les suites ou dans le sauna. Les ponts extérieurs offrent beaucoup d’espace, ce qui est parfois un problème sur d’autres navires. Il y a tant à découvrir lors de ces croisières d’exploration. Si l’officier de garde annonce la présence d’une maman ourse polaire et de ses oursons sur une banquise, il va sans dire que vous voudrez sortir les observer. Et prendre de magnifiques photos à montrer à vos proches.

Bien équipé
Le Seabourn Venture disposera de 24 Zodiacs et de 10 kayaks. Avoir autant de Zodiacs à bord est assez exceptionnel. Cela permet à tous les passagers de pouvoir en profiter en même temps. En Antarctique, où un maximum de cent passagers à la fois peuvent descendre à terre, on procède avec deux groupes. Pendant qu’un groupe se rend à terre accompagné des guides, l’autre groupe a la chance de naviguer parmi les icebergs ou à proximité d’un glacier.

Le Seabourn Venture propose également une primeur: deux mini-sous-marins pour 6 passagers, rien que ça! Il s’agit de vaisseaux futuristes qui semblent sortir tout droit d’une bande dessinée.

Et puis il y a l’équipe d’expédition. Pas moins de 26 spécialistes et scientifiques qualifiés veillent à ce que les passagers vivent une expérience intense à destination, et leur donnent également un maximum d’informations à son sujet. Ils accompagnent les excursions et, pendant la navigation, ils donnent des conférences sur la glaciologie, les oiseaux marins ou encore l’histoire de l’exploration polaire. Une expérience inégalable!

Nord et Sud
En avril, le tout nouveau Seabourn Venture passera à la vitesse supérieure dans les voyages d’expédition. Depuis l’Écosse, le tout nouveau navire mettra le cap, via les fjords norvégiens, sur le pays de l’ours polaire, à savoir l’archipel du Svalbard (dont le Spitzberg est la plus grande île). Le programme d’été est entièrement axé sur le Spitzberg, l’Islande et le Groenland, tant occidental qu’oriental. Les croisières durent au minimum 12 jours, parfois plusieurs semaines.

Le 15 septembre, le navire partira de Reykjavik pour une croisière d’expédition à destination du Groenland, suivie par la traversée vers l’Arctique canadien. La probabilité d’observer une aurore boréale sera bien réelle.

Via le Labrador et Terre-Neuve, il se dirigera vers le canal de Panama et suivra ensuite la «route Alexander von Humboldt» via la côte ouest de l’Amérique du Sud. L’objectif, bien sûr, est de naviguer au milieu des fjords chiliens en direction d’Ushuaia, la ville la plus australe du monde. Le port d’Ushuaia deviendra alors le port d’attache pour la saison d’hiver en Antarctique (où c’est l’été à ce moment-là).      

Plus d’informations: www.seabourn.com
Seabourn, la compagnie «ultra all-inclusive»

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.