L'hôpital Brugmann teste la réalité virtuelle pour observer ses patients de la clinique du jeu

 À l'Hôpital Brugmann, la clinique du jeu assure, depuis 20 ans, une consultation spécialisée pour le traitement des joueurs pathologiques dans le cadre du service de Psychiatrie et de Psychologie médicale. Près de 400 patients y viennent par an en ambulatoire. Pour l’instant, la Clinique du jeu, sous la conduite du professeur Xavier Noël, teste un module multimédia un peu particulier. Ce dernier plonge le patient dans une réalité virtuelle d’un casino en trois dimensions. Le patient peut jouer virtuellement sur des machines à sous, sous l'observation du thérapeute comme l’explique l’Echo. Ce module virtuel provient d’une spin-off de l'Université d'Ottawa, In Virtuo.

Un outil complémentaire

Elle travaille sur des logiciels et les programmes de traitement validés empiriquement par des études scientifiques. «L’utilisation de la réalité virtuelle est disponible dans nos programmes de thérapie mais demeure optionnelle car son utilité dépend des besoins de chaque individu» précise la société qui ajoute : «La réalité virtuelle ne représente qu’un outil complémentaire en psychothérapie et n’enlève rien aux fondements de la thérapie traditionnelle. Sans les connaissances et l’expérience requise chez le psychologue compétent, la réalité virtuelle ne serait pas efficace.»

Concrètement à la clinique du jeu, au travers de ce module, le patient peut mieux comprendre ce qui se passe et comment il pourrait garder le contrôle ou pas. Ce module fait actuellement l’objet de recherche avancée et de test et devrait être opérationnel pour des traitements pour la fin de l'année à la clinique.

Il devrait enrichir la thérapie et le dialogue entre le spécialiste et le joueur pour apporter une solution durable au problème. A noter que le module virtuel «In Virtuo», au Canada n’est pas associé qu’à des situations de jeux problématiques, il est aussi utilisé pour des troubles comme le stress post-traumatique, les TOC et des phobies spécifiques.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.