Panne informatique du 12 juin : Frank Robben s’explique

Dans un entretien donné ce 18 juin, Frank Robben, administrateur général de la plateforme eHealth, précise que la panne ne vient ni d’une attaque malveillante ni d’une erreur de manipulation. Aucune donnée n’a été perdue.

« C’est la première fois qu’on a une erreur système aussi grave » explique Frank Robben, qui illustre l’origine de la panne : « pour résumer c’est comme si vous recevez une question mais vous ne savez pas à qui il faut donner la réponse »

Normalement « les transactions passent par un load balancer qui les renvoie à des serveurs d’application, en veillant à ce qu’aucune machine virtuelle n’ait une charge de travail trop grande et que les temps de réponse soient bons. Il y a un eu une désynchronisation, par une erreur, un bug dans le logiciel système d’une firme externe, entre le load balancer et les serveurs d’application dans l’environnement Oracle »

« En général, quand une machine est en panne, les autres reprennent. Mais ici pour une raison ou une autre, toutes les machines ont été contaminées, le bug s’est propagé par le logiciel système lui-même. Alors que d’habitude un tel incident est résolu dans la demi-heure quand le problème est identifié, on a dû prendre la décision de tout couper. C’est comme en médecine, on fait au mieux sur le moment »

Frank Robben propose quelques pistes d’amélioration : un business continuity plan où l’on peut continuer à fonctionner même si l’informatique ne marche pas, car « tout système, aussi bon soit-il, peut rencontrer des erreurs. Un tel plan a déjà été élaboré pour les pharmaciens, et a fonctionné partiellement, mais il faudra en faire un pour toutes les professions » ; communiquer plus vite auprès des prestataires de soins ; et enfin établir une gestion de crise pour donner un cap aux techniciens de terrain. Pour rappel la panne s’était étendue de 9h30 jusqu’aux environs de 15h.

> A lire bientôt l’entretien complet avec Frank Robben

Lire aussi  «Nous allons entreprendre des actions contre le cafouillage avec e-Health»

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Bruno LULLING

    21 Juin 2018

    Comme disait quelqu'un , on n'accepterait jamais d'une voiture qu'elle présente autant de problèmes que l'informatique...

    B. Lulling

  • Jean-Pierre MILET

    21 Juin 2018

    C’ esr scandaleux
    J’ai essayé de voter le jour de la panne forcément sans succès
    Quand j’ai voulu voter dimanche plus possible pour moi car je m’etais déjà connecté une fois
    On m’a proposé d’envoyer un mail pour débloquer la situation
    Je viens de recevoir la réponse : refus car ils n’ont pas la preuve de ma tentative initiale avortée
    On m’a pourtant demandé de certifier sur l’honneur que je n’ ai pas su voter, ce que j’ai fait
    De qui se moque t on ?
    Dr Milet

  • René SPITAELS

    20 Juin 2018

    Il est temps de mettre fin à cet engouement pour l'informatique à tout prix, plutôt au moindre prix, seul le matériel informatique sérieux et très correctement protégé avec des flux et des protections redondants doit être réservé au monde médical, aussi fiable que celui qui permet aux Airbus de voler sans problèmes. J'attends toujours des propositions de sociétés qui s'avèrent plutôt appartenir à la catégorie des pieds-nickelés et autres arnaqueurs à la petite semaine. Mais oui Docteur, on va solutionner votre problème...Si j'avais travaillé avec cette éthique je n'aurais plus de patients : tous morts.