Epihunter : un casque et une application pour alerter les enfants épileptiques

A l'occasion de la Journée internationale de l'épilepsie, la start-up belge Epihunter a présenté lundi à Louvain une nouvelle solution pour détecter les absences épileptiques. Il s'agit d'une application pour smartphone reliée à un casque qui enregistre l'activité du cerveau. Dès que le cerveau "se met en pause", le smartphone s'allume.

Perte de conscience, convulsions, mouvements incontrôlés: les crises d'épilepsie peuvent être impressionnantes. Mais il arrive aussi que ces crises passent totalement inaperçues. Environ 15% des épileptiques, surtout des enfants, souffrent en effet d'absences très difficiles à détecter. C'est le cas de Daan, le fils du fondateur d'Epihunter.

"Papa, pourrais-tu faire une lumière qui s'allume quand mon cerveau fait une pause?", lui a un jour demandé l'enfant. Il en avait marre qu'on se fâche sur lui en prenant ses crises pour un manque d'attention.

Tim Buckinx a alors développé une solution destinée aux enfants entre 6 et 12 ans, ceux qui d'après lui ont le plus besoin d'un outil d'alerte, particulièrement à l'école. Elle est composée d'un casque connecté conçu à l'origine pour la méditation, relié à une application créée par Epihunter.

L'application est actuellement testée par une dizaine de familles en Belgique et aux Pays-Bas. Elle sera mise gratuitement à disposition à partir du 1er septembre. A condition de payer un abonnement (399 euros pour un an), les parents auront accès à un site sécurisé avec toutes les données enregistrées. Grâce à ces données, les parents pourront donner aux neurologues une information objective sur la fréquence des crises.

Epihunter a reçu le soutien de imec.istart, start.it@KBC et Indiegogo, une plateforme de financement participatif. La ligue flamande contre l'épilepsie, les hôpitaux universitaires et le Boston Children's Hospital ont également collaboré pour valider les aspects scientifiques du projet.

La société espère encore collecter 600.000 euros pour développer son application et la diffuser dans plusieurs langues à travers le monde.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.