Les patients pourront désormais consulter leurs prescriptions sur le portail Masanté

Les patients peuvent désormais consulter les prescriptions de leurs médecins ou dentistes sur Masanté, le portail en ligne permettant d'avoir accès à toute une série de données de santé, indique vendredi la ministre compétente Maggie De Block .

Les personnes inscrites sur le portail (www.masante.belgique.be) auront accès librement à toutes les prescriptions de leurs dentistes et médecins, à condition que ces derniers les aient réalisées de manière électronique. En octobre, 13.648 médecins et 3.733 dentistes procédaient déjà de la sorte.

La possibilité offerte aux patients de consulter ces données constitue une nouvelle étape vers une prescription entièrement électronique. Ceux qui le souhaitent pourront également supprimer une prescription, par exemple s’ils n’en ont plus besoin. Il sera également possible de signaler les effets secondaires des médicaments via Masanté

Les patients pourront bientôt aussi indiquer via Masanté dans quelle pharmacie ils souhaitent retirer un médicament. Le pharmacien recevra la prescription électronique automatiquement et pourrait donc préparer le produit demandé.

Double vérification des données

Le portail a permis à plusieurs citoyens de déceler des erreurs ou négligences dans leurs données médicales ou administratives. Ainsi, un citoyen a eu accès au dossier médical d’un homonyme. L’erreur a pu être rectifiée après avoir contacté les prestataires ou établissements de soins concernés.

Il ressort également du feed-back transmis au SPF Santé publique que de nombreux citoyens s’interrogent au sujet des données médicales manquantes. Pour le Cabinet de maggie De Block ce problème peut être dû à différents facteurs. "Ainsi, certains prestataires de soins ne tiennent pas encore de dossiers électroniques de leurs patients ou ne mettent pas toutes les données à disposition au format numérique."

Des adaptations doivent parfois être apportées au logiciel utilisé au sein de l’hôpital, afin que les patients puissent consulter leurs données via Masanté. Une autre cause très fréquente se situe au niveau des différences dans les règles de partage des données. En effet, certaines plates-formes mettent très rapidement à disposition les données numériques d’un patient, tandis que d’autres patients doivent attendre plus longtemps. "À terme, ces règles doivent être harmonisées, afin que tous les citoyens qui le souhaitent puissent consulter rapidement et simplement leurs données de santé." déclare le Cabinet.

Amélioration continue

Le SPF Santé publique travaille déjà sur la version suivante du personal health viewer, dont le lancement est prévu au printemps 2019. Certaines mutualités auront alors fait le lien avec Masanté, ce qui permettra aux citoyens de pouvoir directement consulter leur dossier de mutuelle personnel depuis le portail. Il sera également possible de signaler les effets secondaires des médicaments via le personal health viewer et les patients pourront, en quelques clics, accéder à leur dossier de soins infirmiers à domicile.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.