Les médecins appelés à ne pas fournir de certificats de complaisance aux policiers

Alors que de nombreux policiers se sont portés malades lors des sommets européen et ASEM à Bruxelles, dans le cadre d'un mouvement de grogne, l'Association belge des syndicats médicaux (ABSyM) appelle jeudi les médecins à ne pas délivrer de certificats de complaisance. "L'ABSyM tient à réaffirmer que la relation médecin-patient est une relation de confiance et qu'il est demandé à tout citoyen de ne pas abuser de cette relation de confiance pour obtenir un certificat", souligne l'organisation.

"Le médecin, pour réaliser son anamnèse et établir un éventuel certificat, se base sur les dires de son patient et le croit a priori. Il est souhaitable que les patie nts n'abusent pas de cette relation de confiance avec leur médecin pour obtenir un certificat de maladie médicalement injustifié", pointe l'association.

L'ABSyM rappelle également que les médecins ne peuvent pas fournir de certificats de complaisance, "même s'ils sont solidaires de la cause que leur patient amène". "En cas de doute, le médecin peut soit refuser de faire le certificat (mais cela met à mal l'alliance thérapeutique et est donc préjudiciable pour la relation de soins future), soit peut éventuellement déclarer dans son certificat que 'M. X m'a dit être souffrant' comme le font habituellement les médecins proches des universités pour les étudiants durant la période d'examens, ajoute encore l'association.

Dans la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, 645 agents de police sur 2.600 se sont déclarés malades jeudi dans le cadre du mouvement de grogne, soit 25% du corps de la zone.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.