Note garde: le GBO cale sur le trop uniforme et les HdD

La médico-mut a débattu, hier soir, d’une proposition sur le fonctionnement et le financement de la garde et des PMG. Elle émane de la récente cellule inter-administrative spécifique (CIA). Le GBO coince sur deux points qu’il juge inacceptables.

«La note, sur laquelle la médico-mut devra se prononcer fin octobre, comporte des choses raisonnables, mais ne tient pas compte des disparités régionales et confisque les honoraires de disponibilité (HdD)», synthétise Marcel Bauval, vice-président du GBO.

Son syndicat n’est pas contre l’établissement d’un cadre légal, la rationalisation et l’uniformisation des moyens accordés, les rapprochements de postes ou l’enregistrement de l’activité. Mais il regrette vivement que le projet fasse peu de cas des disparités du terrain (centres urbains vs. zones rurales étendues), elles-mêmes synonymes d’écarts de rémunération (le revenu horaire est faible dans le second environnement). En outre, si la note aborde la révision (annoncée) du système des HdD, il ne peut y avoir pour le GBO de confiscation de ceux-ci ou de ‘dissolution’ dans la subsidiation globale des postes. «Les HdD doivent rester des honoraires, liés à des actes médicaux, propriété des médecins, et non servir à financer des chauffeurs, par exemple.»

En filigrane, ressurgit un vieux reproche quant à «la méthode De Block»: la CIA a travaillé dans son coin, déplore Marcel Bauval, en n’impliquant pas le terrain.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.