"Informer sur les coûts d'hospitalisation ne se fait pas qu'en ligne" (Unessa)

"Faut-il uniquement considérer les publications d'estimation de prix sur les sites Internet?", s'interroge mercredi l'Union en soins de santé (Unessa) en réaction à l'étude présentée la veille par la Mutualité Chrétienne (MC) sur l'information des patients par les hôpitaux. Elle pointe en outre la tension qui s'opère entre standardisation des coûts et prise en charge toujours plus individualisée des patients.

La fédération, qui représente notamment un grand nombres d'hôpitaux en Wallonie, estime que l'étude récemment publiée par la MC est "réductrice". Cette dernière y pointait notamment qu'en Wallonie, seule la clinique Saint-Pierre à Ottignies offre à ses patients la possibilité d'estimer sur son site Internet les coûts liés à une hospitalisation. Trop peu, selon le secrétaire général de la MC, alors que certains centres hospitaliers (majoritairement flamands) y parviennent.

"L'information financière peut être donnée via d'autres canaux que sur un site Internet, par exemple lors de rendez-vous ou par retour d'e-mails et de courriers", répond l'Unessa, qui souligne par ailleurs les obligations légales d'information du patient auxquelles sont déjà tenus les hôpitaux.

Seul le calcul de certains types de soins, qui varient peu comme la pose d'une prothèse du genou, est par ailleurs fiable, argumente la fédération. "Ce type de soins ne concerne cependant que 8,7% des plus de 4,3 millions d'hospitalisations annuelles dans notre pays", avance-t-on du côté d'Unessa. Complications et imprévus peuvent ainsi survenir et peser sur la facture.

L'organisme pointe enfin le "gap numérique" qui existe entre la Flandre et la Wallonie pour expliquer la proactivité du nord du pays à publier en ligne des modules d'estimation de prix. L'Unessa se dit toutefois prête à collaborer à la rédaction de recommandations relatives à une information correcte et complète des patients via les sites internet des hôpitaux, à l'image de ce qui se fait déjà en Flandre grâce à la plateforme régionale de défense des patients.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.