Pharmacien de référence: 96% des pharmaciens inscrits

Depuis son lancement il y a un an, 600.000 patients atteints d’une maladie chronique ont choisi leur pharmacien de référence.

Un an déjà! Le 1eroctobre 2017, ce nouveau service pour les patients chroniques était lancé dans toutes les pharmacies. Il entendait favoriser l’interdisciplinarité entre le pharmacien, le médecin généraliste, le patient et les autres prestataires de soins. Par un accompagnement personnalisé et la remise d’un schéma de médication reprenant tous les médicaments utilisés, le pharmacien poursuivait son travail de proximité. «Aujourd’hui, 96% des pharmaciens ont au moins un patient inscrit chez eux. Cela concerne 600.000 patients qui ont choisi un pharmacien de référence. soit, en moyenne, plus de 120 patients par pharmacie. Un succès retentissant doublé, depuis peu, d’une reconnaissance internationale puisque la campagne « Mon pharmacien me connaît, je signe ! », créée pour soutenir le lancement du pharmacien de référence, a remporté, au début de septembre, le 2017 Best Health Promotion Campaign Award attribué par la Fédération internationale des pharmaciens (FIP). "À cela s’ajoute que 99% des patients trouvent cette action positive", commente le président de l’APB, Alain Chaspierre.

Ce changement semble être bien perçu par les professionnels eux-mêmes: «90% des pharmaciens ont estimé qu’il s’agissait d’une avancée et 78% estiment qu’en établissant les schémas de médication, ils peuvent corriger ou apporter des précisions, notamment dans les moments de prises du patient, les posologies voir les doubles médications

Si le service est aujourd’hui bien ancré en pharmacie, ses bénéfices concrets pour la santé restent largement méconnus de la population. C’est pourquoi, l'APB lance ce mardi, à l’occasion de la Journée Mondiale du Pharmacien, une nouvelle campagne d’information illustrant notamment l’intérêt du schéma de médication au travers de plusieurs cas vécus. Outre la diffusion de petites capsules vidéos sur les réseaux sociaux, cette campagne sera bien présente en pharmacie grâce à L’écho du pharmacien de référence, un journal exclusif qui sera distribué à plus de 300.000 exemplaires à travers tout le pays.

Partenariat de 1eligne avec le généraliste

Lors de son lancement, l’Absym rappelait que le pharmacien de référence réalise l’intention thérapeutique du médecin (posologie prescrite) en ce qui concerne le traitement médicamenteux dans les soins ambulatoires et que l’identification du pharmacien de référence renforce le partenariat de 1eligne avec le médecin généraliste. «Nous remarquons depuis le lancement que les relations sont toujours bonnes avec les médecins et que le pharmacien complète sans se substituer le travail du médecin. Il peut notamment voir les médicaments prescrits par tous les prescripteurs et diminuer les risques d’automédication», ajoute Alain Chaspierre.

Pour lui, le pharmacien n’est, en outre, pas encore trop confronté au shopping médical, ce qui accentue son importance dans les soins du patient: «Nous avons un taux de fidélisation très important. 86% des patients ont le même pharmacien et 82,5% des patients se rendent chez le pharmacien le plus proche de leur habitation».

Pour cette prestation d’accompagnement, le pharmacien de référence reçoit un honoraire forfaitaire de 31,80 euros (TVA comprise) par an et par patient avec lequel il a conclu une convention. Ce montant est pris en charge entièrement par l’assurance soins de santé et indemnités. Pour le patient, cette prestation est entièrement gratuite.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.