Qu’attendent les spécialistes de leurs syndicats?

Deux mois avant les élections, l’Absym avait commandité une enquête chez les médecins pour en savoir un peu plus sur ce qu’ils attendaient de leurs syndicats. Près de 1.200 médecins avaient répondu. Le Spécialiste a pu avoir accès à quelques résultats jamais encore publiés.
Lorsqu’on aborde la question de ce «qu’un syndicat de médecins doit absolument défendre comme thématiques», les spécialistes évoquent pour 46,74% (65,12% en Flandre) le paiement à l’acte, pour 83,81% la revalorisation de la nomenclature, pour 56,66% l’accord médico-mutualiste et pour 36,29% l’informatisation ou les suppléments d’honoraires. Parmi les réactions des médecins à cette question, on peut noter la volonté d’une «diminution des contraintes administratives», ou encore la «défense des pensions des médecins» (pénibilité du métier...) ou encore «réduire l’emprise des mutuelles, protéger la liberté du médecin», sans oublier «des honoraires sérieux; il y a trop d’inégalités entre les revenus» ou encore que «la médecine reste une profession libérale et ne vire pas au fonctionnariat!»

A la question «faut-il continuer à signer des accords médico-mutualistes et maintenir le système de concertation tel qu’on le connaît aujourd’hui?», 51% des médecins francophones (61% en Flandre) interrogés répondent oui et 18% non. Lorsqu’on entre dans le détail des réponses, on peut lire notamment que «l’accord ne défend pas toujours l’intérêt des médecins» ou encore «la concertation pourrait être améliorée», «la marge de manoeuvre des médecins est faible».

A la question de savoir si les médecins seraient intéressés d’avoir un mandat syndical? Ils sont 82,7% (79,56% en Flandre) à répondre non! Ce désintérêt, ils le verbalisent: «j’estime ne pas avoir les compétences pour cette fonction», «pas envie de m’impliquer dans la politique de santé» ou encore l’argument qui revient le plus souvent «manque de temps» ou «autres centres d’intérêt pour le peu de loisirs»...

Enfin, lorsqu’on les interroge sur ce qu’ils pensent «de Maggie De Block en tant que médecin et si elle est une ministre de la Santé plus soucieuse du corps médical que ses prédécesseurs», 82,6% des médecins francophones (70% en Flandre) pensent que non.

Voilà qui a le mérite d’être clair!

QUE PENSEZ-VOUS DE MAGGIE DE BLOCK ?    INTERESSE PAR UN MANDAT SYNDICAL ?

Lire aussi :

Les syndicats médicaux sont-ils encore représentatifs?

Perte de 300.000 € pour les syndicats médicaux : “c’est la concertation qu’on assassine”

Comment l’Absym 
va se réorganiser ?

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.