Les renouvellements en tête des motifs de consultation (Enquête)

Alors que Maggie De Block précise à la députée N-VA Yoleen Van Camp qu’entre 2011 et 2015, un million de Belges n’ont jamais consulté de généraliste, une enquête mené outre-Quiévrain montre que 43% des Français essaient d’abord de se soigner seuls. Ils ne consultent un MG que si l’automédication fait long feu.

Le coup de sonde donné ce mois-ci par OpinionWay auprès d’un millier de personnes a été commandité par Medaviz, une firme d’avis médical en ligne, proposant e.a. aux entreprises d’offrir cette facilité à leurs collaborateurs. Cela bouge, il est vrai, dans le secteur, en France: le 15 septembre, la téléconsultation conventionnée (par vidéoconférence et non par téléphone) avec le médecin référent sera une réalité, tarifiée et remboursée comme un contact de visu (25 €, à 70%).

Le sondage, donc, indique que 83% des Français vont chez le MG au moins une fois par an - c’est un peu au-dessus des chiffres belges (81% des Flamands, 75% des Wallons et 56% des Bruxellois). Dans ces 83%, 11% y vont même au moins une fois par mois. En tête des principaux motifs de contact, on trouve du routinier: un renouvellement d’ordonnance (42% et, sans surprise, cette part file à 62% chez les 65 ans et +). Suit le fait d’obtenir un diagnostic (32%) et un traitement (30%).

Medaviz insiste: s’appuyant sur une étude ministérielle de 2009, chiffrant la durée moyenne d’une consultation à 16 minutes, il pointe un gain de temps pour le MG, puisque la téléconsultation les ramène à +/- 10 minutes.

Par ailleurs, le sondage indique que plus de 4 citoyens sur 10 (43% en moyenne, 47% chez les femmes) tentent d’abord de se soigner d’eux-mêmes, ne s’adressant à un MG que si ce n’est pas concluant. Ce réflexe de l’automédication est particulièrement ancré chez les jeunes de 25-34 ans (54%). Seuls 14% voient leur MG aux premiers symptômes d’une maladie, et encore moins (10%) y vont juste pour s’assurer que tout va bien.

Lire aussi : Un Belge sur 10 ne va pas chez le médecin

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.