Les soins à faible variabilité opérationnels au 1er janvier, optimiste ou réaliste?

Une série d’objections séparent encore le projet de sa réalisation concrète… et les personnes bien informées sont plus que jamais dans l’expectative!

Le financement standardisé des soins à faible variabilité devrait être pleinement opérationnel au 1er janvier 2019. Ce délai est-il vraiment tenable ? Initialement fixée au 1er septembre, l’échéance vient déjà – fort heureusement – d’être reportée une première fois… et le fait que le nouveau système doive encore être testé pour s’assurer que tout roule sur le plan informatique (un bout d’essai est prévu au mois de novembre uniquement pour la MC) pourrait bien nous réserver quelques surprises. Pour l’heure, les hôpitaux travaillent en outre avec des chiffres dépassés, puisque la version mise à jour avec les modifications les plus récentes ne leur sera fournie que fin octobre.

Il s’agit pourtant ici d’un incroyable bouleversement… et certainement pas d’une simplification, puisque l’ancien système reste en place parallèlement au nouveau pour tout ce qui touche aux soins variables non standardisés, qui représentent encore et toujours la majorité des prestations.

En ce qui concerne la facturation, si elle devait s’enrayer au 1er janvier 2019, on pourrait s’attendre à toute une cascade de problèmes. Dans cette hypothèse, les hôpitaux recevraient en effet trop tard les moyens financiers nécessaires et seraient donc forcés d’emprunter. Les dépenses générées en 2019 seraient aussi inférieures à la normale, ce qui provoquerait inévitablement une image déformée pour l’estimation technique 2020…

> Lire aussi :La consultation au lit du patient retirée des soins à faible variabilité

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.