#beHealthHackathon: développer une application pour répondre aux séjours raccourcis en maternité

Comme nous vous l’avions déjà annoncé en septembre, le cluster Lifetech.brussels, les Mutualités Libres, Partena Ziekenfonds, Partenamut et Pfizer organiseront ensemble à Bruxelles un hackathon dédié à la santé du 1er au 3 décembre.

Pour rappel le hackathon est à l'origine un rassemblement de développeurs, généralement organisés en équipes, par ou autour d'un ou plusieurs porteur(s) de projet avec l’objectif commun de tester une idée et de produire un prototype d'application. Dans ce cas, 8 défis seront proposés aux équipes comprenant également des professionnels de la santé et des patients pour répondre au mieux aux réalités des uns et des autres.

beHealth Hackathon, en effet,  innove en ancrant les équipes participantes dans la réalité du terrain. Les équipes multidisciplinaires – médecins, infirmiers, aides-soignants, concepteurs et développeurs de logiciels, designers industriels et commerciaux – travailleront en effet sur des défis réels identifiés par les organisateurs avec les acteurs de la santé. «Il est exceptionnel de démarrer un hackathon avec des défis du monde réel, proposés par les partenaires industriels et le monde hospitalier. Il est plus que probable que les équipes concevront des solutions pertinentes. Les partenaires industriels pourraient envisager d'embaucher l'équipe, d'investir dans l'entreprise nouvellement créée ou de devenir leur premier client», explique Olivier Callebaut, Program manager aux Mutualités Libres. 

Ce sont d’ailleurs ces mêmes Mutalités Libres qui proposent le premier défi consacré au bébé et à la maman. Murielle Lona, porteuse du projet rappelle le contexte: «En 2015, la ministre Maggie De Block a lancé un appel à  projets ‘Accouchement avec séjour hospitalier écourté’, en invitant les hôpitaux à expérimenter des formules de collaboration avec d’autres institutions et prestataires de soins.» Si aujourd’hui les premières évaluations des six projets-pilotes ‘Séjours raccourcis en maternité’ sont globalement positives, l’éducation de la maman et la coordination entre les prestataires de soins extrahospitaliers restent à améliorer.

«C’est exactement le but de notre défi», s’exclame Murielle Lona. «Le challenge de ces deux jours d’hackathon est de créer une application qui centralisera l’information de chaque prestataire de soins qui gravite autour de la maman et du bébé (par exemple, un volet sur les prestataires autour de la maman, un volet sur les prestataires autour du bébé), avec chaque fois une ligne décrivant l’état de santé et les recommandations. Il faudra aussi prévoir les informations relatives à l’évolution du bébé, sur le plan médical et sur le plan de son développement. Par exemple, le bébé subit au cours de la première semaine une petite prise de sang, communément appelée test de Güthrie. Ce prélèvement permet de dépister certaines maladies rares. Ce test se faisait avant au cours du séjour à l’hôpital. A côté de l’aspect santé, il y a toute la partie relative à l’aide à domicile: tâches ménagères, s’occuper des enfants plus âgés (comme aller les chercher à l’école). L’aspect éducation de la santé aussi est très important. La maman se pose des questions sur elle-même et sur l’évolution de son bébé. Il faudra pouvoir y répondre. L’idéal, par la suite, serait d’avoir une app qui intègre l’ensemble du trajet de soins depuis la conception», conclut Murielle Lona.

Un défi ambitieux qui aura besoin de ressources humaines. Des sage-femmes, des  gynécologues, des pédiatres, mais bien sûr aussi des développeurs qui vont travailler sur la solution informatique. Des jeunes parents qui viennent de connaître cette situation sont également recherchés. Il ne faut pas nécessairement être là physiquement tout le week-end, mais être joignable.

L’appel est lancé!

> http://brussels.innovate.healthcare

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.