MediPrima: une bonne idée qui fait du surplace?

Le système MediPrima informatise et bétonne la rétribution des MG s’occupant de bénéficiaires de l’aide médicale (‘urgente’): SDF, sans-papiers, demandeurs d’asile etc. Il tarde hélas à être incorporé dans les différents DMI.

MediPrima tourne depuis plusieurs années dans les hôpitaux. Il y a un an, il amorçait son entrée dans l’ambulatoire. Ses atouts? Permettre au MG, depuis son logiciel, d’accéder aux décisions des CPAS sur un patient donné, de connaître le taux d’intervention de l’Etat dans les frais médicaux et - appréciable! -, de bénéficier d’un paiement garanti et plus prompt, avec la CAAMI comme débiteur unique. Des expériences pilotes entre CPAS et médecins allaient démarrer à plusieurs endroits du pays, avec certains DMI. Des réunions étaient imminentes avec les autres développeurs.

Lawrence Cuvelier, qui dirige la commission CPAS à la FAMGB, est versé dans la problématique des soins aux plus démunis. Il est en contact pour le Cartel avec l’administration qui pilote MediPrima, l’Intégration sociale. Il qualifie l’outil d’«initiative intéressante de l’Etat». Mais il regrette qu’elle fasse du sur-place - «avec des réunions avec les développeurs qui s’espacent», a-t-il pu observer dans sa maison médicale, structure testeuse.

Selon lui, les producteurs de DMI ont tellement d’autres évolutions à suivre pour ne pas s’exclure de la dynamique e-santé qu’il y a goulot d’étranglement et que MediPrima n’est plus dans leurs priorités. «Si ça traîne, ce n’est pas l’administration en cause

Un élément semble ne rien arranger: la médico-mut avait envisagé d’ajouter l’emploi de MediPrima aux critères à remplir par les MG pour prétendre à leur prime informatique. L’idée ayant été abandonnée, cela n’aide pas à remettre le dossier en haut de la pile. Dommage, regrette le Dr Cuvelier, la fonctionnalité étant «importante pour une partie des MG, e.a. des grandes villes, et importante pour les patients évidemment».

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.