e-prescription: le Cartel rejette «PARIS» et l’échéance de 2018

PARIS, l'application web qui permet d’offrir la possibilité de faire des prescriptions électroniques sans Dossier médical informatisé (DMI), a été présentée à la Médico-Mut. Pour le Cartel, l’application ne répond pas aux besoins. Il la rejette!

A la Médico-Mut, PARIS a été présentée comme un instrument destiné aux prescripteurs occasionnels, aux prescripteurs ne disposant pas de système informatique et aux médecins généralistes en visite à domicile. «Je rappelle ce que le Cartel a déjà précédemment déclaré», proteste son président, Reinier Hueting. «Si l'informatisation est rendue obligatoire à partir de janvier 2021, il n'est pas logique d’imposer la prescription électronique à tous les médecins dès le début 2018. Il s’agit d’une mauvaise surprise pour les confrères ayant prévu de travailler encore quelques années sur papier.»

L'utilisation de l'application web lors des visites à domicile n’est pas non plus acceptable selon le Dr Hueting. «Jusqu’à présent, nous devons remettre au patient une preuve de la prescription électronique. Cela signifie que nous devrons emporter une imprimante lors des visites à domicile. Une perspective peu attrayante. A la Médico-Mut, on a tenté de nous rassurer – dans la pratique, PARIS ne serait destinée qu’aux prescripteurs occasionnels. Mais dans ce cas, je ne comprends pas pourquoi le problème des médecins ne disposant pas d’un système informatique et les visites à domicile figurent sur la note d'accompagnement. Nous ne voulons pas nous opposer à la prescription électronique, mais elle n’est pas concevable de cette manière.»

Le président du Cartel fait également référence à VIDIS,  une plate-forme électronique qui permettrait de prescrire des médicaments hors du schéma de médication et dans le cadre de laquelle une preuve imprimée de la prescription électronique n’est pas nécessaire. «En attendant que VIDIS voie le jour, à quoi bon élaborer diverses solutions insensées pour faire malgré tout une prescription électronique à domicile.»

«La date du 1er janvier 2018 n'a pas été officiellement arrêtée. Il appartient au roi de la fixer. Espérons qu'il opte raisonnablement pour un report.»

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Jenny FLAD

    11 Octobre 2017

    Bien vu,Bien dit,d'accord.