L'hôpital de Lierre inaugure une nouvelle technique pour retirer une tumeur cérébrale

L'hôpital de Lierre (Lier, en province d'Anvers) est devenu lundi le premier en Belgique à recourir à la méthode appelée "filtre jaune" (yellow filter) pour retirer une tumeur au cerveau. «L'opération s'est très bien passée», d'après le neurochirurgien Bert Kegelaers.

Actuellement, les neurochirurgiens procèdent en général au retrait d'une tumeur cérébrale avec un "filtre bleu" (blue filter): le patient doit avaler pendant plusieurs jours des pilules qui rendent la zone maligne fluorescente durant l'opération lorsqu'elle est regardée à l'aide d'un microscope qui éclaire avec une lumière bleue.

Le filtre jaune présente de nombreux avantages, selon le docteur Bert Kegelaers, qui a conduit l'opération: «Je suis convaincu qu'il deviendra le nouveau standard.»

Il est directement efficace le jour de l'opération. Les patients évitent donc l'ingestion de pilules et ne doivent plus se protéger de la lumière vive. La lumière bleue est trop foncée et le chirurgien est obligé de l'intervertir sans cesse avec de la lumière blanche. Le filtre jaune offre lui un éclairage suffisant. De plus, ce filtre met en évidence plusieurs types de tumeurs et est pertinent aussi en cas d'affection sanguine, alors que le filtre bleu n'est utile qu'en présence d'un seul type de tumeur au cerveau.

Enfin, cette nouvelle technologie est nettement moins onéreuse pour le patient: il lui en coûte 5 euros non remboursés, contre 1.000 euros avec le filtre bleu.

Bert Kegelaers, qui s'est rendu en Italie et en Allemagne où le filtre jaune a déjà été testé sur des centaines de malades, s'attend à ce que les autres hôpitaux du pays suivent celui de Lierre lorsqu'ils devront remplacer leur microscope neuro-oncologique.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.