La rémunération des pharmaciens pour les médicaments remboursables sera stabilisée

Les marges que les pharmaciens reçoivent pour les médicaments remboursables seront stabilisées à partir de 2019 et également indexées lorsque ce sera possible. Leur revenu sera ainsi plus stable sans que le prix des médicaments n'augmente pour les patients. Ainsi en a décidé le Conseil des ministres, mercredi, en approuvant par voie électronique un projet de loi dissociant davantage les rémunérations que reçoivent les pharmaciens pour les médicaments remboursables du prix du médicament.

Cette décision a été prise à l'initiative des ministres de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld), et de l'Economie, Kris Peeters (CD&V).

Selon ceux-ci, les pharmaciens sont rémunérés via le budget des soins de santé de trois façons pour la délivrance de médicaments remboursables et pour les soins pharmaceutiques qu'ils offrent aux patients.

Il reçoivent un honoraire de base par délivrance d'un produit remboursable, s'élevant actuellement à 4,27 euros, des honoraires spécifiques pour certaines prestations lors de la délivrance de médicaments remboursables, et une rémunération en plus du prix réglementé des médicaments.

Cela constitue la «marge économique», en compensation pour les coûts de distribution. Au cours de ces dernières années cette marge a diminué en raison de la baisse des prix des médicaments et à la suite de la mise sur le marché de plus grands emballages.

Toujours selon Mme De Block et Mr Peeters, afin de diminuer la baisse des marges, le budget sera stabilisé à partir de 2019 et indexé lorsque ce sera possible. Le budget total pour la marge économique est amené au niveau de 2017 (environs 100 millions d'euros) à charge de l'assurance soins de santé.

Afin de maintenir la stabilité de la marge économique également à l'avenir, on examine comment les paramètres d'octroi peuvent être réformés. Les ministres de la Santé publique et de l'Economie ont précisé qu'ils constitueront à cet effet un groupe de travail qui se penchera sur les adaptations pour le 30 septembre prochain.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.