La prescription électronique obligatoire reportée au 1er juin 2018

Le Comité de l’assurance a confirmé lundi le report à début juin de la prescription électronique obligatoire. De plus les médecins à partir de 62 ans en seront exemptés ainsi que l’obligation lors d’une visite à domicile ou en institution.

L’échéance pour la généralisation de la prescription électronique est reportée du 1er janvier au 1er juin 2018. Auparavant, la date du 1er mai avait été avancée, mais elle est maintenant définitivement fixée au 1er juin 2018. Le Comité de l’assurance l’a confirmé ce jour. Fait important pour les médecins généralistes : l’obligation de prescrire électroniquement ne s’applique pas aux visites à domicile et aux visites en institution. Il s’agit là d’un énorme soulagement pour les médecins généralistes. Rédiger une e-prescription lors d’une visite chez un patient induisait bon nombre de contraintes pratiques comme l’impression obligatoire d’un document papier.

Une exception s’applique également aux médecins à partir de 62 ans. Depuis le début, l’ABSyM a insisté sur la nécessité de faire coïncider l’introduction de la prescription électronique obligatoire avec l’utilisation obligatoire du dossier médical global (DMG) électronique, prévue pour 2021.

Nous avons toujours défendu férocement ces deux points. Avec succès ! Le Comité de l’assurance s’est déclaré ce jour en accord avec cette position “ commente ce lundi dans un communiqué Marc Moens, Président de l’ABSyM

Le Comité de l’assurance a également discuté de ce qu’on appelle la dématérialisation, à savoir la prescription exempte de papier.

Pour l’ABSyM, la dématérialisation doit être possible à partir du 1er juin 2018, donc à compter du moment où l’obligation de la prescription obligatoire se généralisera (sous réserve des exceptions précédemment citées). Cependant, l’ABSyM est également partisane du fait que le processus de dématérialisation se fasse progressivement, de sorte qu’à partir de mi 2019, il soit possible d’aller chercher des médicaments dans n’importe quelle pharmacie sans pour autant qu’une preuve papier de la prescription électronique soit encore exigée. 

Rappelons que PARIS, le système destiné aux prescripteurs sporadiques, peut être utilisé depuis le 1er décembre dernier, si tant est que le prescripteur dispose d’un certificat eHealth, ce qui implique des frais d’installation pour les prescripteurs occasionnels. Selon l’ABSyM, il sera possible, à compter du 1er juin 2018, d’utiliser PARIS sans certificat eHealth.

Rappelons que les confrères de 62 ans ou plus en juin 2018 devraient quand même se conformer à l'obligation de la e-prescription en 2021.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Joseph DORMAL

    05 Décembre 2017

    Ouf! Les médecins de plus de 62 ans ne seront pas soumis à la prescription électronique. Pour moi qui suis officiellement pensionné, c'est un soulagement. Je n'ai plus aucune pratique privée et les seules ordonnances que je fais le sont pour ma famille, mes amis proches et moi-même. J'aurais été bien ennuyé d'appeler un confrère, qui n'a pas le droit de réclamer d'honoraires dans ce cas, selon le code déontologie, pour qu'il (elle) me fasse les ordonnances qui me sont nécessaire. J'espère que cette exemption sera définitive?

  • Charles KARIGER

    05 Décembre 2017

    Pauvres mutuelles! Elles ne seront pas entièrement débarrassées de la charge de "vérifier-traiter-revérifier-payer" les prescriptions-papier. Et donc leur bénef' n'explosera pas encore! (Rappel: personne n'a parlé de diminuer leurs dotations au prorata des frais désormais à charge des "praticiens-professionnels" ( matériel et abionnements nécessaires à la transmission électrique directe à l'INAMI). Elles devront encore attendre, ces malheureuses...

  • Jean-Claude DUGARDIN

    05 Décembre 2017

    Un certain bon sens triomphe, mais quels sont les dégâts provoqués par la précipitation initiale?
    Il y a eu des renoncements prématurés par la perspective de ces nouvelles contraintes décidées par des gens hors de la pratique!

  • Josiane VAN STEENBERGHE

    05 Décembre 2017

    L'exemption pour les plus de 62 ans est-elle auusi valable pour les spécialistes ?